EN | FR

Petit Coup de vent

Relaxing  holidayIl y a un « avant » d’avoir des enfants et « après ». Aussi simple que ça! Parfois, quand la cigogne passe, elle fait l’effet d’une tornade. J’exagère ! C’est un peu comme être sur la plage à lire un bon roman, main dans la main avec votre amoureux, quand soudain le vent se lève ! Vous voilà maintenant debout à rattraper d’une main votre serviette, de l’autre votre chapeau, tandis que votre chum joue à Mary Poppins avec le parasol en renversant vos mojitos dans le sable. Votre paisible après-midi vient de changer, mais c’est pas grave : on s’adapte.

Les yeux plein de sables, les bras chargés et plus rien a boire, vous vous dirigez vers une autre activité plus adaptée à cet événement soudain. Avec la tempête « bébé », c’est pareil. Votre vie est transformée à jamais ! Vous étiez un couple… vous êtes maintenant une famille. Il faut s’adapter! Mais ca ne veut pas dire délaisser la plage et ne jamais finir votre livre. Bien au contraire! Retournez-y vite et profitez pleinement du voyage. Sinon toute la famille pourrait en souffrir!

La naissance ou l’adoption d’un enfant est assurément LA plus belle chose qui puisse nous arriver dans notre vie. Ce petit être fragile qui nous submerge de sentiments encore jamais ressentis. Avant, on pensait que le monde se résumait à notre nombril et maintenant, on voit notre bébé comme… le nombril du monde. Mais cette magnifique créature, si petite soit-elle, en vient trop souvent à concentrer toute notre attention, au détriment de notre conjoint, de nos amis et surtout de nous-mêmes !à

On oublie qu’avant bébé, on était une femme avec des désirs, des besoins et une identité propre, et qu’on formait un couple qui avait aussi ses besoins et son identité. On croit parfois, à tort, que si notre attention s’éloigne du nouveau centre de notre univers, que l’on n’est pas une bonne mère et que le pire va arriver. DANGER ! En fait, le danger est justement de lui consacrer toute son attention et toute son énergie. Le vrai danger consiste à s’oublier. Se perdre de vue. Ou pire : perdre de vue son couple, son amour ! Cette dérive est lente et sournoise, car le petit être nous procure tant de bonheur et assez d’occupation pour ne jamais voir le temps passer. Mais tôt ou tard, sans ‘’équilibre de vie’’, on se fait rattraper par la vie.

Je suis curieuse de vous lire. D’apprendre et de partager vos expériences et vos témoignages.

Après l’arrivée de mes enfants, on s’est peu à peu adapté et il a fallu parfois provoquer les choses pour ne pas se perdre. Avec beaucoup de communication, des ajustements ici et là, nous sommes arrivés à trouver un nouvel équilibre qui convient à toute la famille. Sur notre plage, on a maîtrisé le vent. Quand il souffle fort, on fait des activités qui brûlent beaucoup d’énergie, mais avec le sourire. Et quand il est doux, on en profite pour lire de nouveaux romans !-) On réalise surtout que sans vent, la chaleur serait étouffante. Allez : mojito quelqu’un ?

Sans morale ni jugement, si on amorçait une discussion sur le sujet ?

Le sujet étant : Vous, comme femme, conjointe ou amie, où en êtes-vous ?

La mère en vous occupe-t-elle un peu, beaucoup ou trop de place ?

Écrivez-moi ici ! Si vous souhaitez que nos échanges demeurent confidentiels, pas de problème, ils le resteront.

Partagez

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Articles similaires

L’histoire de la cagoule glup

Un de nos produits vedette chez glup c’est sans contredit la cagoule, En 2005, alors que je rendais visite à mon amie Claudia en Suisse