EN | FR

Mes Cro mignons contemporains

 

roi des barbares-Je suis le roi des barbares!

-Non c’est moi!

-Non toi tu es la reine des archers. Tu as 10 dragons.

-Non c’est moiiiiii le roiiiii!

-Ok, d’abord, je me sacrifie.

-Moi j’ai la flèche la plus forte du monde. PFVvvvsttttttttt yeahhhhh! je viens de détruire l’hôtel de ville en une shot! On a gagné!

Voici la conversation intégrale entre mes deux fils au moment où j’écris ces lignes! Avec deux fils, un mari et un chien, je suis entourée de testostérone dans la maison et j’avais envie de vous en parler. En fait, l’idée d’écrire sur mes hommes vient de mon fils Axel, 11 ans. Quand je lui ai demandé de me donner des idées de sujets pour le blogue il m’a tout de suite dit : « tu devrais écrire que tu vis avec des hommes de Cro-Magnon et je vais même te faire un dessin qui ira avec ton texte! » Vous aurez deviné que c’est ce dessin qui accompagne mon billet d’aujourd’hui.

Ma sœur Isabelle blogue sur Yoopa et je me souviens qu’elle avait écrit sur le sujet. J’ai bien ri à relire sa chronique, car on pense à peu près la même chose. Surtout lorsqu’elle dit : « Comme j’ai été élevée par ma mère, mon père est parti quand j’avais 6 ans, et que j’ai une soeur, nous n’étions que des filles dans la maison. C’est vrai que la vie à la maison avec des filles seulement, ce n’est pas du tout la même chose qu’avec des garçons »voir le texte d’Isabelle ici.

Mes enfants jouent à des jeux de guerre, de batailles, de legos, de vaisseaux. Et j’adore ça! J’ai toujours pensé que j’aurais des garçons et c’est ce que j’ai eu. Mes fils ont beau être plein d’énergie et être très actifs, je veux quand même leur apprendre la douceur et le respect, deux notions que je trouve primordiales. Non pas qu’ils soient dépourvus de ces qualités importantes, mais elles apparaissent chez eux avec moins de naturel et de spontanéité que chez d’autres.
DSC_0506Par exemple, la douceur:  pour mes fils, un câlin c’est serrer si fort que je sens mes os craquer.  Sur le sofa, assurément, je reçois un coup de pied par la tête, car la position assise sur les deux fesses à regarder la télé, ils ne la connaissent pas. Ils sont plutôt à l’envers, les pieds en bataille.    Je leur demande de me jouer dans les cheveux? Il vaut mieux que je me prépare : c’est certain que ça va tirer! Pas souvent je les ai vus jouer dans un coin avec des minis objets. C’était plutôt all over the place avec quelques objets volants non identifiés qui font du bruit. Même à la période de l’allaitement, la vigoureuse tétée de 45 minutes se terminait souvent par un TA…, car je venais de me faire mordre par mon homme de CROC-magnon! J’aimerais  leur apprendre que la douceur et la tendresse sont des façons de vivre en harmonie avec les autres, que les sens de la voix, du toucher et du regard peuvent être porteurs de bien être.

Le respect

Je réfléchis beaucoup à leur futur, aux relations amoureuses qu’ils développeront. En tant que parents, nous influençons leur choix, leurs comportements. La façon dont nous agissons en couple devant eux les influence maintenant et le fera tout au long de leur vie. Dans notre cas, nos garçons nous voient très souvent nous coller, nous embrasser devant eux. Cela ne les gêne pas du tout, car ils y sont habitués, mais ils arrivent tranquillement à un âge où la signification d’un câlin et d’un baiser entre des amoureux prend une autre signification. Ça ne change rien pour nous : on ne se colle pas moins, nos enfants doivent voir que leurs parents s’aiment et se respectent. Mon fils de 11 ans a une blonde (déjà!) et, l’autre jour, on est allés souper chez elle, car nous sommes amis avec la mère de sa blonde. La façon dont il la regardait et lorsqu’il a mis son bras derrière son dos sur le sofa… j’ai eu un choc! C’était le portrait tout craché de mon conjoint. Mon fils imite son père jusque dans la relation amoureuse. Tant mieux, mais il a encore des croutes à manger. Il devra apprendre à travers le temps à écouter, à respecter le rythme et les besoins des filles (ou des gars, on ne sait jamais) desquelles il sera amoureux. Les jeunes sont tellement influençables et exposés à tellement de trucs sur internet ou à la télévision que notre rôle en tant que parents est encore plus important. Nous devons leur apprendre qu’on ne peut pas dire ou faire n’importe quoi. Lorsque sa blonde vient chez nous, j’ai dû réfléchir à ma stratégie. Permettre qu’ils soient dans la chambre de mon fils : oui! La porte fermée : non. J’aurai par la suite bien d’autres règles à établir.

Chaque chose en son temps, mais à 11 ans, il s’avère qu’ils ont des cours de puberté à l’école. La journée où mon fils a eu son cours,  j’ai failli m’étouffer lorsqu’à la table, il nous a dit qu’il aurait bientôt une éjaculation nocturne. Oh my god, il est rendu là! Pas au wet dream, mais à en connaitre l’existence. Cela dit, je le trouve bien le petit livre s’intitulant programme Grandir qu’ils ont reçus lors des cours et je sais que j’aurais aimé avoir ce guide en 1985, alors que j’ai eu mes règles à 11 ans.

De20150407_195445 (1) son côté, mon second fils, Gabriel, m’a demandé hier soir comment il pouvait faire pour que Marguerite soit sa blonde. Mon fils a huit ans, alors j’essaie de me rappeler mes amours du primaire. Quelle belle période où l’on découvre la séduction, où l’on s’intéresse à l’amour et où l’on vit nos premiers papillons dans le ventre! Je crois que mes garçons feront de bons amoureux. Ils ont eu de beaux modèles, mais ce sont de grands sensibles, ils auront aussi sûrement beaucoup de peine.

Je suis consciente qu’il y a une différence énorme entre mon époque (années 1980) et aujourd’hui.  Dans les cours d’école, ça se passe différemment, car les jeunes sont soumis à une éducation et un environnement différents. (voir lettre d’une enseignante)

Comme parent, nous avons notre rôle à jouer. Ne serait-ce que pour apprendre à nos enfants les nuances entre ce qu’ils voient à travers la technologie, les bédés, les rumeurs de cours d’école et ce qu’EST la vraie vie. Les éduquer sur la sexualité et l’affectivité.   Et pourquoi ne pas leur apprendre qu’il est encore possible d’aimer longtemps…

J’aimerais vous entendre là-dessus! Que pensez-vous de tout ça? Avez-vous déjà discuté de ces sujets avec vos enfants?

Partagez

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Articles similaires

L’histoire de la cagoule glup

Un de nos produits vedette chez glup c’est sans contredit la cagoule, En 2005, alors que je rendais visite à mon amie Claudia en Suisse