EN | FR

backlight of a woman practicing yoga sitting on the shore of the beach at sunset simulating holding the sun in her finger - focus on the fingers

Il y a de ces expériences dans la vie qui font une différence. Comme une parole entendue lors d’une conversation, un film qui touche et dont on reste imprégné, la rencontre d’une personne marquante, un paragraphe dans un livre qui détonnera et sera à jamais surligné jaune fluo, un voyage dépaysant ou tout simplement un moment seul ou partagé où l’on ressent une grande émotion… Ces « expériences » peuvent prendre deux tangentes :    te revenir à la mémoire sporadiquement ou bien carrément changer ta vie!

La semaine dernière, j’ai vécu une de ces expériences. Je ne sais pas encore si cet événement marquant va refaire surface de temps en temps pour me rappeler que : Oui, c’est vrai, ce que j’ai vécu était si important que je devrais l’appliquer un de ces jours      ou simplement changer ma vie.

Depuis cet événement, j’analyse tout ça! Je me pose la question et je m’auto-observe alors que je devrais peut-être laisser la nature faire son œuvre. Je m’explique.
Il y a deux semaines, je suis allée faire une retraite de quatre jours dans la nature, incluant 36 heures de silence. J’y allais parce qu’une amie m’avait invitée à l’accompagner et que je suis toujours ouverte à vivre de nouvelles expériences mais je n’avais aucune attente. J’y suis arrivée avec un mélange de nervosité et de curiosité et en suis repartie le cœur et l’esprit plus légers qu’ils ne l’ont été depuis longtemps. C’était extrêmement bienfaisant. Ces quatre jours de retraite, nous les vivons au ralenti, sans objets électroniques, sans livres, habillés en mou et entourés de vingt autres personnes dans un ancien couvent converti en auberge sur le bord d’un lac. Pendant ce séjour, un horaire est bien établi comprenant méditation, partage, enseignement, yoga, excellente nourriture et beaucoup de temps libre pour se recentrer. Tout est pensé pour que nous nous apaisions de plus en plus et que nous prenions conscience. Conscience de nos émotions, de nos sensations, de ce qui nous entoure, de nos valeurs, bref du moment présent. Les hôtes de cette retraite, François Lemay et sa femme Nathalie Locas, sont tout simplement charmants    et tellement généreux. En toute simplicité et avec beaucoup d’humour et de vulgarisation, François nous transmet son expérience et son savoir. Il crée de véritables moments magiques où l’on apprend à se déposer, se recentrer, ressentir, s’arrêter, se trouver, s’aimer et découvrir ce qui nous fait vibrer.

Il est très difficile d’expliquer l’état d’esprit dans lequel nous nous retrouvons là-bas, je crois qu’il faut le vivre pour comprendre. Depuis mon retour, plusieurs personnes m’ont demandé de leur en parler et j’hésite toujours car en quelques minutes (ou en quelques lignes) ça se transmet difficilement, ça se VIT! Je suis d’ailleurs étonnée de voir à quel point mon entourage est curieux et la plupart me disent qu’ils aimeraient tenter l’expérience. Plusieurs m’ont demandé les coordonnées. (Je vous les donne en bas de page si ça vous intéresse) Mais d’autres me disent qu’ils n’en seraient pas capables. Je ne les crois pas. Je pense que tout le monde peut apprendre à s’arrêter et en bénéficier.
Je vous le dis, on en ressort « transformé ». Puis, la vie reprend son cours. Les deux-trois premiers jours, j’étais encore sur mon nuage, je faisais face aux situations de la vie de façon tellement zen. Wow, je me trouvais vraiment hot! Mais depuis quelques jours, la réalité me rattrape, je suis bombardée de moments plus irritants, plus difficiles : quelques difficultés au travail, enfants moins collaboratifs, conjoint moins présent, baisse d’énergie, le petit down saisonnier se fait sentir, et j’en passe. Ce sont de belles opportunités pour me pratiquer, n’est-ce pas?

C’est là que tout se joue. Vais-je reproduire mes anciens patterns, là où les émotions rattachées à la performance qui appellent l’insécurité s’enclenchent ou vais-je prendre conscience de ces émotions, les comprendre, les observer, les accepter pour ensuite me guider vers le présent et me ramener vers mes valeurs? Mes valeurs (du moment) étant liberté, plaisir et gratitude.

It’s OK, it’s a process. Tout change! François nous le répète souvent pendant le séjour pour nous aider à accepter que nous sommes parfaitement imparfaits. En écrivant ces lignes, ça me fait du bien. Ça me fait du bien de savoir que je me questionne sur ce qui va arriver de ces enseignements. It’s OK, it’s a process. Ça me fait du bien de voir que je prends plaisir à sentir les touches du clavier sous mes doigts, à apprécier le silence dans la maison en ce beau  matin, à sentir la chaleur des rayons du soleil d’automne sur ma peau, à savourer chaque gorgée de mon café chaud matinal, à saisir la chance que j’ai d’écrire ce qui me fait vibrer et de le partager avec vous à travers mon blogue.

Je crois que j’ai ma réponse. Cette expérience a changé ma vie. Pourquoi? Parce que je me suis choisie et parce que la vie est beaucoup plus belle et enrichissante au présent. Je laisse maintenant la nature faire son œuvre.
Namasté!

I love U
Spontanément crée lors de la journée de silence.

 

 

 

 

Retraites Kaizen

Partagez

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Articles similaires

L’histoire de la cagoule glup

Un de nos produits vedette chez glup c’est sans contredit la cagoule, En 2005, alors que je rendais visite à mon amie Claudia en Suisse