EN | FR

Bien (trop) arrosée!

Summer cold cocktail drink mojito on dark background

Dans une soirée bien arrosée, il peut être tentant de revivre ses folies de 20 ans, … mais l’expérience et les responsabilités nous empêchent généralement de nous laisser aller !  Quand ton verre est en mode « auto-remplissage » et que ta tête se met à tourner, tu as comme une voix intérieure qui te dit « Penses à demain ! Aux enfants qui se lèvent à 6 h, aux brassées de lavage, au hockey du p’tit dernier, à la fête d’amis du plus vieux, aux courses et aux repas de la semaine à préparer! ». Mais une autre voix, moins sage, te dit autre chose : « Profite du moment : ça t’arrive pus aussi souvent !  T’es là, t’as du fun, l’ambiance est spéciale, les gens sont agréables… et ça fait si longtemps !  T’as l’droit d’avoir du plaisir une fois de temps en temps… comme avant ! ». Avant ? … Noooooon !

Le lendemain matin, tu ouvres un œil… et l’autre 15 secondes plus tard.  Oh non !  Qu’est-ce que j’ai fait là ?  Manque de sommeil, un marteau-piqueur dans la tête et le cœur sur le bord des lèvres.   Les enfants ? Top shape !  « Debout maman ! Debout !!! » font-ils en sautant sur le lit. Tu roules au bas du lit, tu marches à quatre pattes jusqu’à la salle de bain, tu te relève pour te regarder dans le miroir du coin de l’œil de peur d’avoir peur, craignant le pire.  Vite, de l’eau au visage et une grande inspiration avant de retourner dans la chambre pour ne rien laisser paraitre aux enfants… ni à ton conjoint, dont le sourire veut dire « T’as plus 20 ans ! »

Tu te recouches,  la position horizontale est la seule option viable.  Tu te sens comme un funambule (ouf! Parlons pas trop de bulles) si tu bouges d’un centimètre de trop, ca y est!  Tu  vas tout foutre en l’air (ou dans la cuvette)

Ce phénomène de lendemain veille, que l’on croit à tort périmé avec l’âge et la sagesse, je l’ai vécu quelquefois depuis la naissance de mon plus vieux il y a 11 ans.  Il est déjà venu me voir dans mon lit lors d’un de ces pénibles réveils :

Axel : Maman, tu te lèves?

Moi : Je ne peux pas mon grand, je ne me sens pas très bien.

Axel : T’es malade?

Je fais quoi là ?  Je lui dis la vérité ou j’invente une maladie ? Pense vite… si ta tête veut bien suivre !

Moi :  Non, j’suis pas malade, j’ai juste un peu trop bu hier. Et je le regrette ce matin.

Axel :  Combien de verres t’as bu ?  Dans la pub à la télé, ça dit que tu ne peux pas en boire plus que 2 verres par jour et 10 max par semaine.

Moi : Bon  ben,… j’ai pris de l’avance pour le reste de la semaine.

Axel : J’ai une idée! J’t’apporte ton déjeuner au lit.  Je reviens !

Trop sweet !  Maintenant, va bien falloir que je le mange ce déjeuner !-( 

J’ai bien fait de lui dire la vérité.  Il doit savoir que sa mère n’est pas parfaite et que ca m’arrive moi aussi de faire des folies et de les regretter.  Il revient avec un petit déjeuner pour moi et un pour lui.  On déjeune alors côte-à-côte dans le lit.   Alors je me dit que finalement, j’ai bien fait. J’ai le droit de sortir de la routine quelquefois et mes enfants voient bien que je suis humaine et que l’alcool, mal dosé, c’est pas cool le lendemain !

2015-01-29 16.40.40

Quand on a juste à s’occuper de nous et que personne ne vient nous réveiller alors qu’on cuve son vin, on assume. Pour une mère, c’est différent. On ne peut pas appuyer sur « Pause » le temps de se remettre sur pied. À moins qu’on ait un conjoint en or comme moi !-)

À mon premier enfant, après presque 12 mois d’abstinence (9 mois de grossesse et 3 mois d’allaitement), je me suis enfin lâché lousse dans une soirée. J’en ai profité !  Un peu trop, mais mon conjoint a assuré le lendemain matin… ou midi ! Je n’ai peut-être plus 20 ans, mais je revendique haut et fort le droit d’avoir du fun.  Je m’assume, mes excès et mes folies, mes travers, mes dérapages qui font tant de bien au moral (et un peu moins au foie). J’assume de perdre la tête quelquefois, juste pour constater le lendemain quelle est encore bien là !!!

Conseil perso 1 : Si on vous offre un vodka-Red Bull, refusez !

Conseil perso 2 : N’envoyez pas de lien pour les AA ou la DPJ chez moi. Je vous assure que 99 % du temps, je suis raisonnable.

Partagez

Facebook
Twitter
Pinterest
LinkedIn

Articles similaires

L’histoire de la cagoule glup

Un de nos produits vedette chez glup c’est sans contredit la cagoule, En 2005, alors que je rendais visite à mon amie Claudia en Suisse